CABS - aménagement d'espaces professionnels

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


L’isolation thermique


Un bâtiment, un étage ou un espace de travail tel qu’un bureau est isolé quand l’échange de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur est réduit à son minimum, diminuant de ce fait les besoins en chauffage et en climatisation. Il en va de même quand nous agençons des cloisons pleines et vitrées, ou lorsque nous intervenons sur des projets de plafonds.

A tous points de vue, il est évident que lutter contre le gaspillage est bénéfique pour une entreprise. CABS est particulièrement sensible à cet aspect de l’aménagement de bureaux. Privilégier le confort des utilisateurs et réduire les frais de chauffage et de climatisation sont des éléments importants dans notre mission de conseil.

Un immeuble n’est jamais un espace totalement fermé, les bureaux sont ouverts vers l’extérieur à travers les portes et les fenêtres bien sûr, mais aussi par les cloisons, le système de ventilation, les couloirs, les plafonds ou les murs extérieurs.

JPEG - 3.6 Mo

On estime les sources de déperdition de chaleur à :

  • 25 à 30 % pour le toit
  • 20 à 25 % pour les murs
  • 20 à 25 % pour le renouvellement d’air
  • 10 à 15 % pour les fenêtres et portes extérieures
  • 7 à 10 % pour le plancher
  • 5 à 10 % pour les ponts thermiques [1].

Agencer un volume architectural tel qu’un immeuble ou même plus simplement un étage de bureaux consiste donc à étudier de près tous ces éléments, sans pour autant sur-isoler car cela peut s’avérer ruineux en coût d’isolation et en place prise par cette isolation.

1 seul centimètre d’épaisseur de laine de verre est aussi isolant qu’un mur de 70 cm d’épaisseur. Notre métier maîtrise toutes les techniques de menuiserie qui font appel à des matériaux isolants peu encombrants et à fort potentiel. Les murs de l’immeuble peuvent être isolés et habillés de façon élégante sans perte notable d’espace et avec une efficacité totale.

L’isolation d’un plancher dépend d’autres paramètres : les pertes vers l’étage du dessus et celles vers un pont thermique. La chaleur allant vers le haut, un bureau peut être parfaitement chauffé, voire sur-chauffé au plafond mais froid à hauteur d’homme. L’isolation d’un plancher peut se faire avec différentes techniques qui s’appliquent à l’étage travaillé ou à celui situé en dessous.

Sous le toit, il est courant dans les bureaux qu’en été la chaleur soit étouffante alors qu’en hiver on gèle. Il est donc logique de placer une couche d’isolant plus épaisse dans les combles que sur les murs. Plus épaisse ou mieux adaptée ? Selon la couverture du toit (tuile, ardoise, revêtement divers), les solutions ne sont pas les mêmes et nécessitent un examen particulier.

Les vitres sont le maillon faible de l’isolation du bâtiment. Toutefois, les limiter en surface entraîne un appauvrissement de l’éclairement des pièces, qui est préjudiciable au confort dans les bureaux. Il existe des techniques pour calculer la performance énergétique et définir la surface vitrée correcte qui permettra un gain optimum en luminosité sans perte en isolation thermique. Les matériaux sont bien sûr essentiels pour assurer la meilleure isolation possible : double-vitrage, huisserie, joints, volets, ...


CABS aménagement - 10 rue Boris Vian 95310 Saint Ouen l'Aumone - Tél : 01 34 48 30 20 Fax : 01 34 48 88 20 - contact@cabs-amenagement.fr